le language

Publié le par Mélanie

Normalement, le mercredaï c'est DIY, mais comme il fait trop beau donc on va plutôt aller faire un tour au parc, jouer pour l'une, ragoter pour l'autre (et accessoirement couper la conversation 1200 fois parce que la tyran va se vautrer, a envie de faire pipi, se fait marcher sur la tête...) mais sinon tout va bien.

Bon sinon, aujourd'hui je me pose une question existentielle: qui amène ces putains gros mots à nos enfants, bordel de cul???? <--- humour!! houhou détends toi!!!

j'ai bien plusieurs théories mais je suis pas sûre sûre.

Je pense qu'il est simplement possible que la maitresse les leur apprend. Ben oui, c'est le plus simple. un tableau avec des p'tits dessins, et hop, un cours sur l'emploi de "grocucukipu" ou encore "pipidecrottedené". non? t'as pas l'air convaincue? tu n'y crois pas, c'est ça.... bon alors....

Ou alors, ils viennent de chez Môman imparfaite, car elle a un joli langage fleuri... P***** de b**** à b*** de chio***** de mer*** (et si tu cliques ici tu comprendras mieux ma phrase.)

Une autre piste, des zenfants les emmènent dans leur cartables et les distribuent à la récré tels des bonbons un peu magiques... et la je crois ne pas être loin de la vérité. C'est tellement grisant tous ces mots interdits!! Hein non, par contre ne me fais pas croire que ton nain les ramène innocemment à la maison comme ça, "parce que le petit ange il sait pas!!". Bien sûr qu'il sait ton ange! Et il te teste!! Il sait tout simplement parce que tu lui as certainement déjà dit que les gros mots c'est pas beau,parce que les copains avec qui il les échange, les compare, les admire, ont tellement rigolé en les entendant, ont certainement dit chuuuuut quand la maitresse est passée près d'eux dans la cour, parce qu'ils se sont même peut être fait gronder par le personnel de cantine suite à un petit "TUPUDUCU" échangé à table....

Je ne suis pas non plus une mère parfaite au langage chaste. Il m'arrive presque jamais souvent de balancer des gros mots salés quand je fais quelque chose, et je viens de rajouter à ma collec de grossièretés le très poétique BOUDU CON, de ma copinaute Stéphanie. Mais il est vrai que j'essaie de faire très attention.

Alors quand la Tyran rentre à la maison et que je lui demande gentiment "qu'as tu fais de beau aujourd'hui" qu'elle me répond" oh aujourd'hui j'ai pété un plomb, parce que F elle puducu" je suis tiraillée entre l'envie de glousser comme une dinde, et celle de rester sérieuse et d'expliquer.

Ma technique est simple: "oui il existe des gros mots, ou des expressions familières pas très jolies tu en connais? -finalement j'aurais pas du poser la question car elle en connait beaucoup et des moches en plus- Eh bien ces gros mots, il faut les garder dans sa tête et jamais les sortir. si tu les entends je te demande juste de pas les répéter en public."

Elle est d'accord sur le principe, mais quand elle joue seule dans sa chambre, il arrive qu'un petit "merde" sorte de sa bouche, elle ricane puis regarde quand même derrière elle si quelqu'un l'a entendue..... je n'interviens pas puisque sa chambre c'est son antre et elle y fait sa vie, et il m'arrive même de sourire quand elle bidouille et jure un peu, pleine de culpabilité, et inquiète de savoir si j'ai entendu. D'ailleurs, souvent après un gros mot caché, elle m'appelle pour savoir si j'étais loin et éventuellement si j'ai capté son délit. je joue le leu et fais la sourde oreille hein, chuis sympa quand même....

Et toi? tu fais comment avec les gros mots de tes nains??

illus mems.

illus mems.

Publié dans blabla

Commenter cet article